Vacance-Culture 2013 : La professionnalisation au cœur cette édition

La deuxième édition s’est achevée par une cérémonie de restitution de connaissance et un partage culturel des participants avec des orphelins ce 7 septembre 2013.

La visite qu’ont effectuée des participants et promoteurs au Centre Yves Plumey de Marza dans l’après midi fut le dernier acte de Vacance-culture édition 2013. C’est dans une atmosphère de charité que les lauréats et pensionnaires de l’orphelinat ont communié en culture, dans la félicité par la qualité d’accueil cordial de la responsable du centre Sœur Nicole Shombo. Durant trois semaines, les jeunes vacanciers ont reçue des enseignements théoriques et de séances pratiques. Après avoir appris et maîtrisé quelques techniques d’arts, place était à la restitution des connaissances au grand public en matinée du 7 septembre dernier à l’occasion de la cérémonie de clôture qui a eu pour cadre l’Alliance française de Ngaoundéré.

Ils étaient une cinquantaine d’inscrits au départ mais seul une vingtaine de jeunes ont assidument suivi les contenus des ateliers. C’est sous le thème « Jeunes et Art de qualité » que se sont déroulés les ateliers de théâtre, musique et communication inscrits au programme. « On nous a exercé à la communication culturelle, la rédaction d’article traitant de l’art et de réaliser des portraits d’artistes. » affirme Noura Hussein Akabache apprenante en communication. Inscrit en théâtre, Oumarou Hamadjangui reconnait avoir progressé dans son jeu de scène à travers la création en atelier de théâtre, la pièce « le laboureur et ses enfant ». Devant un public avertis, les jeunes talents ont mis en exergue le savoir-faire acquis en 18 jours d’apprentissage. « Les séances de travail se voulaient concises, pragmatique, et participatives pour permettre à tous, d’être compétents. » nous dit Bienvenu Bougon Onanena, moniteur de l’atelier de Théâtre.

atelier danse

Le concept mis sur pied par le groupe FAD’ART constitué d’artistes et promoteurs culturels est dédié à la consolidation et la capitalisation de leurs talents. Dans les faits, Vacance-culture vise trois objectifs principaux : « Apporter du divertissement sain aux jeunes en période de vacances sachant qu’ils sont exposés à plusieurs dangers sociaux ; Promouvoir les arts et cultures au sein des couches jeunes en vue de contribuer à la construction d’une pépinière doué ; Détecter et encadrer les jeunes talents pour faire d’eux des professionnels. », rappelle Mahmoudou Elmody l’un des promoteurs. « Le but est de favoriser le transfert de compétence entre les générations d’artistes d’une part, entre professionnel et amateur d’autre part pour le développement durable de la culture. », souligne Rodrigue Tapéo président du comité d’organisation.

photo defamille
La tradition a une fois encore été respectée cette année encore avec la tenue de cette plate-forme de « promotion des arts et culture en milieu jeune ». Les activités artistiques et culturelles ont couru du 12 au 30 août dernier en ce qui concerne la formation en atelier. Les manifestations de la journée du 07 septembre ayant simplement permis à l’assistance de jauger le niveau de chacun. « L’initiative entre dans le cadre des missions du Ministère des arts et de la culture et nous ne pouvons que l’encourager. D’ailleurs Madame le Ministre a félicitée le comité d’organisation à l’issus de la première édition de l’an dernier. », selon Parfait Olinga Bigonga délégué régional et parrain. Au total treize (13) jeunes talents détectés à l’issu des évaluations ont mérité leurs parchemins dans les différents ateliers. De quoi agrandir la famille culturelle camerounaise en générale et de l’Adamaoua en particulier.

 

UN TOUR DANS LES ATELIERS

 

En plein cœur de la musique
Agréable, quoique sa beauté ne consiste que dans les convenances, la musique offre aux jeunes l’occasion de se mettre dans la peau de véritable artiste.
Deux jours après le lancement des activités de Vacance-Culture 2013, différents ateliers ont été présentés après appel à participation des jeunes dans le domaine strictement artistique et culturel. Sous impulsion et centre d’intérêt, quelques uns ont plutôt portés leur attention sur « Atelier de Musique ». Amorcé depuis le 19 Août 2013, dans son déroulement, cet atelier combine la théorie à la pratique.

atelier musique
Animé par le maître BOUGONG Bienvenue Onanena, les enseignements sur la théorie musicale ont été introduits par le solfège. Ces jeunes en plein cœur de l’apprentissage se soumettaient aux règles de la musique, au décryptage des notes et l’apprentissage des notations musicales.
D’entame, les jeunes participant se sont exercés à déchiffré les notes (do, ré, mi, fa, so la, si, dô), ainsi qu’à maitriser les gammes. Pour s’échauffer, il était distinctement question de l’étirement des cordes vocales, du travail du souffle, de l’éveil du corps avant l’exécution d’un morceau de musique ou d’un chant.

C’est dans un cadre disciplinaire, à la lumière de la simplicité et la qualité des enseignements dispensés que s’appliquaient ces jeunes. Poursuivant dans cette lancée, dans peu de temps l’on dégustera certainement de belles œuvres produites de cette pépinière.

La portée de l’atelier de communication
Un argument d’appui à la connaissance professionnelle et à l’appropriation efficace des techniques du domaine.
Passer des vacances utiles et agréables est l’une des visions des promoteurs de Vacance-Culture bien défendue en cette édition 2013. Par amour pour l’art et par conviction de la place de la culture dans le développement durable, ces entrepreneurs culturels ont misés sur l’avenir à travers l’encadrement et la formation des jeunes talents.

ateliercommunication
Loin de simplement se divertir, les apprenants se sont mis à l’école de l’Art dans un processus participatif. A titre d’exemple, dans le domaine de la communication, les activités poursuivies étaient un moyen d’acquisition des connaissances et compétences communicationnelles. La communication étant indispensable pour la promotion de nos valeurs et compétences dans le domaine de l’art. 

Les enseignements dispensés par le Journaliste Rodrigue TAPEO, assisté du Communicateur Newton TCHOUKE ont servi non seulement dans la rédaction de dossier de presse, papiers mais encore plus dans la connaissance du schéma de communication.

atelier theatre
Nombreux sont ceux qui, ayant pris part à cet atelier ont compris la place de la communication dans la valorisation de nos culture en s’exerçant à communiquer, animer et réaliser des supports. A travers les activités et séquences techniques bien menées par les moniteurs, les jeunes ont appris à manipuler la plume et le micro d’une autre manière.
Pour faciliter l’assimilation des leçons, les jeunes se sont pliés à plusieurs exercices tels que la conception des supports, la rédaction des articles, la réalisation d’émission, etc. Pour dire que l’appel de FAD’ART sur l’événement Vacance-Culture n’est pas entré dans les oreilles des sourds, mais dans celles des jeunes passionnés d’art et culture et, voulant bien s’y créer un chemin. Désormais, la fracture entre le journalisme et la culture n’aura plus lieu d’être pour ces jeunes aptes à entreprendre une communication.

Le Comité d’Organisation 2013

Remonter le site