L’allaitement est un geste d’attention et d’affection de la mère à l’égard de son enfant nous l’avons déjà dit. Cela doit dans tous les cas se faire en suivant de manière stricte un certain nombre de règles sans quoi la nutrition du bébé en pâtirait et sa santé mise en danger. Nous avons préparé pour vous quelques gestes utiles qui pourront vous éviter de nombreux désagréments pendant l’allaitement de l’enfant.

allaitement maternel


Suivez votre instinct
Une bonne maman doit être attentive et attentionnée à l’égard de son enfant. Souvent les mères qui ont déjà eu plusieurs enfants (au delà de trois) ne prêtent plus assez attention à elles mêmes et aux gestes de l’enfant, pourtant il le faut !
Pour les jeunes mères, si vous éprouvez des difficultés sur un aspect de l’allaitement de votre bébé, ne vous faites pas trop de mauvais sang. Faites-vous confiance et suivez votre instinct un. Au fil des jours, vous trouverez la solution à vos difficultés de vous-même si vous n’avez pas encore pu bénéficier des conseils de sages à ce propos. Côté position, là aussi avec le temps, vous trouverez celle qui vous met à l’aise durant l’allaitement. Le plus important quoi qu’il arrive  c’est de rester détendue. 


Allaitement et  hygiène vont de paire
L’hygiène de la mère durant les premiers mois de l’allaitement, tout au moins, est une attitude responsable qui garantit à l’enfant une certaine sécurité sur le plan santé et quand on sait que celle du nourrisson est fragile, vous comprenez toute l’importance que nous lui donnons.  Il est indispensable pour éviter certains désagréments comme les crevasses, les indigestions et aussi les petites infections. Lavez soigneusement vos seins tous les jours avec un savon doux et non décapant. 


Gardez vos seins secs entre deux tétées
Les seins secs permettent à la mère d’éviter de contaminer son sein et donc de ne pas infecter son enfant. Le lait vous le savez est un aliment très sensible aux parasites et à combien forte raison celui de la mère qui est riche et frais. Il existe deux méthodes simples et efficaces pour le faire : les compresses et  les coussinets. Il faut  toujours placer des compresses propres ou des coussinets d’allaitement dans votre soutien-gorge (les changer dès qu’elles sont humides). Evitez de laisser votre bébé s’endormir au sein, car il y a un risque de mâchonnement du téton et donc de petite lésion. 


Remédier aux engorgements
Les engorgements sont monnaies courantes au cours de l’allaitement, surtout les premiers mois quand la montée de lait est importante et que le bébé ne s’y est pas encore bien habitué. Pour y remédier voici comment procéder :
- Prenez une douche chaude, avant de donner le sein à l’enfant ;
- Au cas où il vous est impossible de prendre une douche, appliquez des douces compresses d'eau chaude ;
- Massez doucement vos seins pour les détendre avant de donner le sein ;
- Après la tétée, s'il vous reste du lait dans le sein, libérez-le en effectuant de légères pressions à l'aide des deux mains posées à plat sur le sein. 


Prévenir les crevasses
L’humidité est l’un des facteurs qui peut provoquer ce phénomène durant l’allaitement. Pour combattre cela, nettoyez et séchez bien vos seins après la tétée. Vous pourrez à l’occasion vous servir des sèche-cheveux à une température douce pour éliminer toute trace d'humidité. Le lait maternel très riche en hormones et en anticorps, peut à lui seul suffire à guérir les crevasses si au préalable toutes les dispositions d’hygiène étaient réunies. 


En cas de  fuites intempestives, que faire ?
Les engorgements et les écoulements intempestifs se vivent très souvent les premiers jours lorsque les productions de lait dans les seins de la mère sont intenses ou souvent à des heures où votre bébé avait l'habitude de téter. Voici deux manières de remédier aux engorgements : tirez votre lait de façon régulière et si possible pendant les moments ou cela se manifeste ; le port  de coussinets d'allaitement peut aussi jouer le même rôle. Pour lutter contre les fuites, faites pression sur les seins (en croisant les bras par exemple) lorsque ça commence à picoter, pour empêcher le lait de couler.