Compétences

Culture

La culture est l’un des domaines de référence du Groupe FAD’ART depuis sa création. L’expertise culturelle de ce groupe d’acteurs culturel et communicateurs va au-delà des frontières du Cameroun. Plusieurs chantiers culturels d’envergures connaissent la signature de l’organisation. Il serait difficile de retracer ce riche parcours mais quelques temps forts peuvent être rappelé pour la culture de tous.

La reconnaissance du travail abattu et des compétences engrangées au fil du temps s’est manifestées lors des sélections régionales Adamaoua du prestigieux Festival National des Arts et de la Culture (FENAC) organisé par le Ministère des Arts et de la Culture (MINAC). A cet effet, la Délégation régionale des Arts et de la Culture a sollicité le Coordonnateur de FAD’ART en la personne de Rodrigue TAPEO pour compter parmi les Membre du Jury. Un acte qui n’est pas resté sans effet puisque la note de désignation a été signé par le Gouverneur de l’Adamaoua KILDADI TAGUIEKE BOUKAR, président de la commission régionale de sélection.

Au delà des actes officiels et notoire, le Groupe FAD’ART peut se targuer de jouir d’une confiance institutionnelle large manifestée par 04 lettres de félicitation du MINAC pour l’organisation des ateliers culturels dédiés aux jeunes amateurs des métiers d’art et de communication pendant les vacances dénommé « VACANCE-CULTURE », 01 lettre d’autorisation du MINAC pour l’organisation de « SAHEL FASHION FESTIVAL », 01 lettre de félicitation du MINTOUL pour l’organisation de la 2ème édition du Festival International de la Mode Sahélienne et 01 autorisation du MINESEC pour l’organisation de « EVEIL SCHOOLS TOUR », le challenge inter scolaire intellectuel, culturel et citoyen.

Par ailleurs de 2010 à 2014, les membres de FAD’ART ont géré l’Alliance de Ngaoundéré annexe de l’Alliance Française de Garoua pour redynamiser ses activités après une longue agonie de 10 ans suite à la fermeture de ses espaces au grand public.

En matière de Droit d'Auteur, la reconnaissance des action culturelles pertinentes menées par le groupe ont permis son inscription dans trois (03) registres à savoir CAT A (Littérature, Art dramatico-musical, choregraphie et droits voisins N°743 du fichier national) ; CAT E (Droits voisins du droit d'auteur N°1691 du fichier national) ; CAT C (Art audiovisuel et photographie N°609 du fichier national) ; auxquels s'ajoute la CAT B (Art musical du fondateur Rodrigue TAPEO N°3220 du fichier national). A noter que CAT fait référence à la"Catégorie" du droit d'auteur.

Le Groupe FAD’ART a également œuvré dans la production des maquettes et vidéogrammes des artistes et jeunes talentueux du septentrion pour les permettre de se vendre sur la scène nationale et internationale. Son ambition est de pouvoir mettre sur pied une structure d’enregistrement et duplication pouvant soutenir les projets artistiques des jeunes talents en quête d’ouverture pour une probable brillante carrière.

Communication

La communication est l’un des secteurs d’activité phare du Groupe FAD’ART. Une branche spécialisée a d’ailleurs vu le jour depuis 2012 dénommée FAD’ART Communication Group (FADCOM) qui œuvre au quotidien à défendre le savoir-faire en la matière. Les membres du haut de leurs compétences et polyvalences en ont fait leur crédo professionnel. Plusieurs domaines de la communication sont explorés par la structure.

  • Communication institutionnelle
    Le groupe communique pour plusieurs institutions et structures privées qui sollicitent ses compétences. Les services innovants de FADCOM participent à développer la compétitivité des partenaires.
  • Accompagnement visuel
    L’apport technique accroit le positionnement stratégique (commercial), et la visibilité face à la concurrence de plus en plus contraignante. Nous participons ainsi à la production des supports nécessaires pour e Branding et la sensibilisation des populations sur les services proposer. L’actualisation des informations et contenus des sites web fait également parti des compétences fournies.

Marketing

L’action marketing de FAD’ART Communication Group repose essentiellement sur une assistance technique ponctuelle ou continue selon la formule souhaitée par le partenaire.

La place de la communication est indéniable dans la vie d’une entreprise qui se respecte. Mais tous les services opérant sur place et toutes les structures implantés ne disposent pas toujours de ressources humaines compétentes.
Le rôle de FADCOM est de suppléer à ce besoin par une assistance technique sur mesure. Généralement, il s’agit pour nos membres d’assurer la médiatisation des activités, gérer les couvertures presse, conception des supports et accompagner l’organisation des réunion-atelier-événement sur le terrain.

Évènementiel

La création des événements rentre dans la stratégie de FAD’ART Communication Group d’offrir des espaces de rencontre entre professionnels ou acteurs de divers secteurs. Les événements mis sur pied par le groupe constituent des espaces idoines d’échange, de brainstorming, de Be to Be, de partage d’expériences et d’exposition des savoir-faire.

Faire connaitre et découvrir l’existant ne peut se faire de belle manière qu’à travers des tribunes adéquates, attractives et répondants aux besoins des communautés ciblent. C’est cela qui a motivé la création des concepts tels que :

  • Vacances-Culture, Sahel Fashion Fastival, Eveil Schools Tour pour ce qui est la propriété de FAD’ART et la FOTAC (Foire Touristique, artisanale et Culture) en partenariat avec le Touring Club Adamaoua. Ces événements ne sont que des exemples parmi tant d’autres qui marchent et permettent aux talents camerounais de briller sur les plateaux.

Production

L’objectif de FADCOM est de contribuer à la promotion des valeurs locales. A ce titre, l’équipe produit plusieurs programmes destinés aux radios et télévisions partenaires. Nos programmes couvrent des thématiques diverses, l’actualité, le genre, le divertissement en vue d’offrir un regard panoramique des potentialités locale aux auditeurs-téléspectateurs.

L’entreprise consiste à renforcer les contenus des medias qui devant la limites des moyens techniques et matériels ne peuvent pleinement enrichir leurs espaces. Nous proposons ainsi des solutions de proximités aux médias.

Projet Média

L’ambition de FAD’ART Communication Group a toujours été de favoriser la mise en place de nombreux projets médias plus concurrentiels et davantage thématiques. Les compétences des membres sont de fait mises à contribution pour rechercher des idées innovantes, captivantes et durables devant soutenir le développement local.

La pauvreté médiatique du septentrion est assez évocatrice de la situation d’obscurantisme qui prévaut. Les trois régions Extrême-Nord, Adamaoua et Nord ne disposent pas de plus de 30 radios fonctionnelles toutes catégories confondues et aucune télévision locale ou privée digne de ce titiller la concurrence des chaînes de la partie méridionale.

En collaboration avec plusieurs partenaires, la structure espère positionner des médias (radio, télé, presse écrite et cybernétique) convaincants et conquérants qui sauront satisfaire le besoin d’information, de divertissement et de culture des populations sahélienne si jalouse leur patrimoine. La venue de ces espaces pourra renforcer la promotion des valeurs et la préservation des cultures qui dépérissent faute d’adhésion des jeunes générations emportées par l’illusion que distillent les médias étrangers.

Coaching

Le développement et la compétitivité exigent une bonne dose de capacité technique et opérationnelle. Pour pallier aux manquements de certains, FAD’ART Communication Group apportes des appuis techniques à a carte sans pour autant s’investir entièrement dans la formation qui nécessite d’autres ressources et espaces approprier non encore existantes.

La contribution de FADCOM vise simplement à encadrer les jeunes communicateurs dans le développement des capacités rédactionnelles, des facilité de production, le montage des papiers radio et télé pour que ces derniers devient des communicateurs véritablement opérationnels sur le terrain.

Avec l’intégration des TIC et l’utilisation des réseaux sociaux, concurrence actuelle menées par les médias internationaux dans nos pays, la productivité te la polyvalence des communicateurs doit être de mise pour faire face à la mondialisation aussi bien médiatique que numérique en vigueur.

Remonter le site