Vacance Culture : La 6e édition revisite la danse urbaine et traditionnelle

Le cadre de l’alliance française de Ngaoundéré a été choisi par les promoteurs de l’événement pour l’encadrement des jeunes dans les métiers d’art ces vacances 2016/2017 pour l’événement Vacance Culture.

Ils sont nombreux à avoir répondus à l’appel de la culture en cette sixième édition de Vacance Culture. La plateforme d’encadrement des jeunes pendant les périodes de vacances offre cette édition de nouvelles perspectives de développement des talents artistiques pour les jeunes.

« Nous avons pour but de donner la possibilité aux jeunes d devenir des professionnels de la danse et des bon acteurs du cinéma pendant cette session. La musique n’a pas été oublié et également la communication car les artistes doivent savoir vendre leur art »

explique Victor Tsanang responsable technique des ateliers.

vacance culture

L’entrée en matière s’est voulue instructive par une conférence-débat autour du thème « Culture et cohésion sociale » qui encadre l’événement. Le Groupe FAD’ART a une fois encore sollicité le parrainage de la délégation régionale des arts et culture pour l’action. Les participants, une vingtaine de jeunes se répartissent en quatre ateliers qui parcourent les fondamentaux du cinéma, de la danse, du rap et de la communication culturelle. Depuis le 24 juin les apprenants s’imprègnent des techniques nouvelles et notions professionnelles pour accroître leur talent.

Le but principale de l’événement Vacance Culture est de permettre aux jeunes d développer leurs talent et se professionnaliser dans les domaines ‘arts à travers un partage d’expérience avec des ainés de la chose.

«Notre objectif est de permettre aux jeunes de mettre à contribution cette période de liberté pour booster leurs capacités culturel et devenir des cinéastes compétitifs. »

affirme Biyidi Franck responsable atelier cinéma.

Les années passent mais les défis demeurent. Les moyens font toujours défaut et les promoteurs doivent composer avec la débrouillardise pour remplir leurs missions culturelles.

vacance culture

« Les partenaires ont répondus aux abonnés absents. Aucune institution ni entreprise ne ce souci du devenir des jeunes artistes. En tant qu’organisation culturelle d’encadrement des jeunes et étant seuls acteurs engagé dans ce domaine dans la ville nous ne pouvons pas abandonnés les jeunes veulent émerger »

se désole Rodrigue Tapéo coordonnateur du groupe.

Les activités vont s’achever le 29 juillet par une restitution des travaux et un visionnage des productions.

Scroll to top