Garoua dans la fièvre des préparatifs de Sahel Fashion festival

À quelques jours du lancement de la troisième édition du Festival international de la mode sahélienne prévu dans la métropole de la région du Nord du 1er au 04 Novembre prochain, les équipes sont à pied d’œuvre.

Pour la première fois, la métropole du Nord va accueillir le désormais plus grand rendez-vous de mode dans la partie septentrionale du Cameroun. Dans la perspective d’une rencontre pleine de succès, les équipes techniques avec l’appui des partenaires de divers ordre s’activent dans sur le terrain depuis des semaines.

« C’est une édition de Sahel Fashion festival pas comme les autres que vont vivre les populations de Garoua. Nous avons amélioré la qualité technique des manifestations prévues avec quelques innovations dans son contenu. » révèle Rodrigue Tapéo promoteur du festival.

Dans la ville de nombreux acteurs n’ont que la tête dans l’événement.

« Je suis curieuse de vivre ce festival car c’est ma première fois de participer à un tel évènement. Ce sera pour moi l’occasion d’apprendre auprès des professionnels »

dévoile une mannequin retenu à l’issu du casting organisé à Garoua par le partenaire technique Top Model Sahel. Promu par l’organisation culturelle FAD’ART, le festival vise à valoriser le secteur de la mode sahélienne riche en potentialités qui est en plein développement. Il s’agit aussi d’encourager la créativité des stylistes sahéliens et contribuer à l’émergence des valeurs africaines en général et du Cameroun en particulier. Au niveau du spectacle, les choses se précisent.

« Nous avons 11 mannequins retenus à Garoua et 6 qui viendront des autres régions pour mettre en valeurs les tenus de la dizaine de styliste attendus. Au delà du grand défilé, les séances de shootings et Streets fashion viendront agrémenter le spectacle de ces artistes d’un autre genre » confie Hamza Fail mannequin professionnel en charge de ce volet dans l’organisation.

Promotion du genre

Les jeunes et les femmes se trouvent les plus grands bénéficiaires des manifestations dudit festival. Ce n’est un secret pour personne, les femmes sont nombreuses à se démarquer dans le domaine de la mode. Entreprenants et créatifs les jeunes imposent de plus en plus leurs styles dans la redéfinition de la mode locale. Cette troisième édition de l’événement ne faillira pas à cette tradition de mettre en exergue les compétences de ces couches en plein essor dans ce secteur.

« Sahel fashion est l’occasion pour moi de montrer aux gens l’originalité de mon travail à travers la compétition de mode entre styliste de renom. J’en profiterai pour mettre en avant mes créations originales qui feront certainement la différence » déclare une styliste qui confirme sa présence.

Avec un pourcentage de plus de 70 pour cent de l’effectif des participants, les femmes et jeunes seront nombreux dévoiler leurs talent dans cette fête de la mode à la sahélienne.

Opportunité d’imprégnation

Au delà des activités et animations, le festival est surtout une belle opportunité d’apprentissage des jeunes aux métiers de l’événementiel dans ce domaine. De nombreux élèves des établissements secondaires et étudiants des écoles professionnelles profitent de l’organisation pour acquérir des techniques de travail en la matière et améliore leurs capacités professionnelles. En prenant part aux activités et en s’impliquant dans la mise en œuvre des manifestations, ces derniers acquièrent des notions essentielles pour devenir des opérateurs aguerris demain. Selon ses jeunes bénévoles, il s’agit d’une opportunité inouïe de mettre en exergue les acquis académiques dans les diverses formations. Par ailleurs la 3e édition réunira à Garoua des organisations, des stylistes reconnus à l’international, des mannequins professionnels, des artistes et médias qui viendront rehausser l’éclat de l’événement.

Remonter le site